mercredi 7 juin 2017

cac40

CAC 40 : toujours la prudence avant un 'Super Jeudi'.

CAC 40 : toujours la prudence avant un 'Super Jeudi'.
 0 007/06/2017 | 08:28
La Bourse de Paris devrait poursuivre son repli mercredi matin après s'être enfoncée hier sous le palier des 5300 points.
Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison fin juin - se négocie en baisse de cinq points à 5257,5 points, annonçant un début de séance en léger recul. 
Si certains analystes techniques estiment que le franchissement du pivot des 5275 points a invalidé toute velléité haussière, d'autres estiment que le CAC conserve encore une marge de sécurité d'une quarantaine de points, le seuil d'amorce de correction se situant à 5230 points.
D'après les spécialistes, le reflux des places européennes s'explique par un comportement de prudence avant toute une série de rendez-vous jugés décisifs.
'Le sentiment d'aversion au risque reste bien ancré avant le 'Super Jeudi' de demain, la plupart des marchés d'actions évoluant dans le rouge ce matin et les valeurs refuge se distinguant', commente Danske Bank.
Au-delà de la réunion de la BCE et des élections législatives en Grande-Bretagne, les investisseurs attendent beaucoup de la déposition de l'ancien patron du FBI, James Comey, devant le Congrès américain.
'Son audition va être suivie de près et des révélations pourraient contraindre Donald Trump à revoir son agenda politique', prévient Danske Bank.
La banque danoise fait d'ailleurs valoir que les marchés mondiaux avaient un temps réduit leurs pertes hier sur des informations évoquant la volonté de Comey de ne pas trop charger le président américain.
En attendant les grands rendez-vous de demain, les publications économiques vont se faire aujourd'hui, les deux seules statistiques au programme étant les commandes industrielles allemandes et les stocks de pétrole aux Etats-Unis.


0

0
07/06/2017 | 08:28

La Bourse de Paris devrait poursuivre son repli mercredi matin après s'être enfoncée hier sous le palier des 5300 points.

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison fin juin - se négocie en baisse de cinq points à 5257,5 points, annonçant un début de séance en léger recul.

Si certains analystes techniques estiment que le franchissement du pivot des 5275 points a invalidé toute velléité haussière, d'autres estiment que le CAC conserve encore une marge de sécurité d'une quarantaine de points, le seuil d'amorce de correction se situant à 5230 points.

D'après les spécialistes, le reflux des places européennes s'explique par un comportement de prudence avant toute une série de rendez-vous jugés décisifs.

'Le sentiment d'aversion au risque reste bien ancré avant le 'Super Jeudi' de demain, la plupart des marchés d'actions évoluant dans le rouge ce matin et les valeurs refuge se distinguant', commente Danske Bank.

Au-delà de la réunion de la BCE et des élections législatives en Grande-Bretagne, les investisseurs attendent beaucoup de la déposition de l'ancien patron du FBI, James Comey, devant le Congrès américain.

'Son audition va être suivie de près et des révélations pourraient contraindre Donald Trump à revoir son agenda politique', prévient Danske Bank.

La banque danoise fait d'ailleurs valoir que les marchés mondiaux avaient un temps réduit leurs pertes hier sur des informations évoquant la volonté de Comey de ne pas trop charger le président américain.

En attendant les grands rendez-vous de demain, les publications économiques vont se faire aujourd'hui, les deux seules statistiques au programme étant les commandes industrielles allemandes et les stocks de pétrole aux Etats-Unis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire