jeudi 4 mai 2017

cac40

CAC40 : nouveau record en Live malgré Wall Street à l'arrêt








04/05/2017 | 16:44

16H35... le CAC40 inscrit un nouveau record annuel et absolu: le score est de +1,1% à 5.360 (alors que Wall Street est complètement en panne, avec un biais légèrement baissier ! Les dernières incertitudes relatives au résultat des présidentielles françaises étant levées (les correspondants de la presse étrangère estiment unanimement qu'après le 'débat' du 3 mai, le grand favori des sondages devrait conforter son avance).
La Bourse de Paris 'déroule' et le CAC 'Global Return' pulvérise un nouveau record absolu à 13.320.

Il continue d'accroitre son avance sur le DAX30 (même mode de calcul) qui bat également un record mais progresse de 0,9% à 12.630 (presque 700Pts de mieux pour le CAC, soit +5,5%, contre une égalité fin avril 2015 et 2% d'avance début novembre 2016).
Le CAC40 conforte également son avance par rapport à l'Euro-Stoxx50 qui se contente de +0,9% à 3.617. Londres en revanche ne grappille que +0,1%.

Le CAC s'extrait par le haut d'un étroit corridor allant de 5282 à 5301,6 points.
'Ce mouvement haussier manque de conviction, de force et de matière', constatent les équipes de Kiplink Finance.

'A ce rythme et sur un temps très court l'indice CAC 40 pourrait néanmoins venir tester un premier sommet à 5355 points', estime le gestionnaire d'actifs.
C'est donc chose faite.

Les places européennes ne sauraient tirer leur surcroît de vigueur des places asiatiques ce matin, et encore moins de Wall Street où les indices US sont au mieux restés figés, le Russel-2000 reculant de -0,6%.

Le communiqué de la Fed n'a guère suscité d'émotion: l'autorité centrale se montre prudemment optimiste et n'évoque pas la possibilité d'une réduction de la taille de son bilan.

Les marchés viennent de découvrir une baisse de -19.000 demandeurs d'emplois la semaine dernière (à 238.000).
Mais le vrai point d'orgue de la semaine sera la statistique de l'emploi d'avril, prévue demain.

Dans la zone Euro, la croissance de l'activité du secteur privé s'accélère en avril et atteint un plus haut de six ans : dépassant son estimation flash (56,7), l'indice PMI Final Markit composite se redresse de 56,4 en mars à 56,8.

Du coté des valeurs, Air France-KLM a creusé ses pertes au 1e trimestre (T1) 2017, mais l'orientation du trafic est favorable et la direction se montre relativement optimiste pour l'ensemble de l'exercice. La perte nette part du groupe s'enfonce aussi dans le rouge : 216 millions d'euros de déficit, soit 61 millions de plus qu'un an plus tôt.
Le titre n'est pas pénalisé et se rapproche des +4% de gains, c'est la 3ème meilleure performance du SBF120, derrière les 2 'utilities' Veolia et Suez qui gagnent en moyenne 4%.

Société Générale (stable) a annoncé un résultat net part du groupe comptable de 747 millions d'euros et un résultat net part du groupe sous-jacent de 1.392 millions au titre du premier trimestre, en croissance de 50%.

Alstom a publié un résultat net (part du groupe) de 289 millions d'euros et un résultat d'exploitation ajusté de 421 millions au titre de l'exercice 2016-17, en progression de 15% par rapport à l'année dernière, soit une marge de 5,8%.









04/05/2017 | 16:44
16H35... le CAC40 inscrit un nouveau record annuel et absolu: le score est de +1,1% à 5.360 (alors que Wall Street est complètement en panne, avec un biais légèrement baissier ! Les dernières incertitudes relatives au résultat des présidentielles françaises étant levées (les correspondants de la presse étrangère estiment unanimement qu'après le 'débat' du 3 mai, le grand favori des sondages devrait conforter son avance).
La Bourse de Paris 'déroule' et le CAC 'Global Return' pulvérise un nouveau record absolu à 13.320.

Il continue d'accroitre son avance sur le DAX30 (même mode de calcul) qui bat également un record mais progresse de 0,9% à 12.630 (presque 700Pts de mieux pour le CAC, soit +5,5%, contre une égalité fin avril 2015 et 2% d'avance début novembre 2016).
Le CAC40 conforte également son avance par rapport à l'Euro-Stoxx50 qui se contente de +0,9% à 3.617. Londres en revanche ne grappille que +0,1%.

Le CAC s'extrait par le haut d'un étroit corridor allant de 5282 à 5301,6 points.
'Ce mouvement haussier manque de conviction, de force et de matière', constatent les équipes de Kiplink Finance.

'A ce rythme et sur un temps très court l'indice CAC 40 pourrait néanmoins venir tester un premier sommet à 5355 points', estime le gestionnaire d'actifs.
C'est donc chose faite.

Les places européennes ne sauraient tirer leur surcroît de vigueur des places asiatiques ce matin, et encore moins de Wall Street où les indices US sont au mieux restés figés, le Russel-2000 reculant de -0,6%.

Le communiqué de la Fed n'a guère suscité d'émotion: l'autorité centrale se montre prudemment optimiste et n'évoque pas la possibilité d'une réduction de la taille de son bilan.

Les marchés viennent de découvrir une baisse de -19.000 demandeurs d'emplois la semaine dernière (à 238.000).
Mais le vrai point d'orgue de la semaine sera la statistique de l'emploi d'avril, prévue demain.

Dans la zone Euro, la croissance de l'activité du secteur privé s'accélère en avril et atteint un plus haut de six ans : dépassant son estimation flash (56,7), l'indice PMI Final Markit composite se redresse de 56,4 en mars à 56,8.

Du coté des valeurs, Air France-KLM a creusé ses pertes au 1e trimestre (T1) 2017, mais l'orientation du trafic est favorable et la direction se montre relativement optimiste pour l'ensemble de l'exercice. La perte nette part du groupe s'enfonce aussi dans le rouge : 216 millions d'euros de déficit, soit 61 millions de plus qu'un an plus tôt.
Le titre n'est pas pénalisé et se rapproche des +4% de gains, c'est la 3ème meilleure performance du SBF120, derrière les 2 'utilities' Veolia et Suez qui gagnent en moyenne 4%.

Société Générale (stable) a annoncé un résultat net part du groupe comptable de 747 millions d'euros et un résultat net part du groupe sous-jacent de 1.392 millions au titre du premier trimestre, en croissance de 50%.

Alstom a publié un résultat net (part du groupe) de 289 millions d'euros et un résultat d'exploitation ajusté de 421 millions au titre de l'exercice 2016-17, en progression de 15% par rapport à l'année dernière, soit une marge de 5,8%.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire